Le don de voyance, selon vous, à quel âge il peut se manifester chez l’enfant ?

Le don de voyance peut se manifester soit très petit, à l’âge de cinq, six ans, soit beaucoup plus tard, après par exemple des déclics lors de ses dix-huit ou ses vingt ans. Cela dépend en faite de la société dans laquelle évolue le futur praticien en voyance.

Evolution du don de la voyance

S’il est par exemple fréquemment exposé à des pressions psychologiques autour de lui, à des tensions qui pourraient le déstabiliser, il se pourrait que ce don, cette faculté de ressentir et à interpréter les ondes vibratoires qui émanent des personnes autour de lui, se manifeste très tôt. A ce moment-là, il lui sera encore difficile de maîtriser ce don, mais au fur et à mesure de ses années d’apprentissage, ses capacités de perceptions extrasensorielles pourront tout à fait se développer. Plus tard, un encadrement professionnel lui sera impérativement nécessaire, pour qu’il puisse à la fois maîtriser ses pouvoirs psychiques, et avancer les bonnes argumentations lorsqu’il commencera à faire de la divination, pour les personnes de son entourage par exemple.

Par ailleurs, il sera tout de même bon de mentionner que pour pouvoir bien maîtriser tous les rudiments de la pratique de la voyance, il lui sera nécessaire de suivre des années et des années d’apprentissage, doublées d’années et d’années d’exercice.

Développer les qualités de voyance avec l’âge

La voyance est en effet une compétence qui ne s’acquiert qu’avec l’âge, quand bien même que ce serait le don de perception extrasensorielle inné qui est à la base de cette pratique. Mais bon, lorsqu’il se sentira prêt, il pourra dorénavant choisir d’exercer en tant que professionnel, et rejoindre ces milliers d’autres praticiens qui, comme lui, ont aussi commencé en suivant ce même type de parcours. La voyance est un métier passionnant et enrichissant, étant donné qu’il privilégie avant tout l’entraide et la relation humaine, mais malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui peut l’exercer.

Ceci donc aussi pour attirer l’attention sur le fait que le voyant, mis à part son don de voyance et ses expériences acquises, doit aussi savoir être éloquent et persuasif lorsqu’il est amené à faire des révélations auprès de ses consultants. Il ne doit nullement utiliser des mots inappropriés, ou bien d’adopter des tons inadaptés par rapport aux informations qu’il doit révéler. Des dérapages ou bien des manques de maîtrise sur ces aspects-là pourraient en effet provoquer chez le consultant, soit des sentiments de gênes ou bien de tristesses.

Conditions pour exercer le métier de voyance

Exercer le métier de voyance nécessite par ailleurs d’être tout d’abord en règle vis-à-vis de la législation en vigueur, ce qui obligera aussi donc le futur praticien à s’inscrire au registre du commerce, et de payer, comme tous les professionnels dans le domaine, ses cotisations URSSAF. Il devra également devenir membre d’une organisation des Divinologues légalement constituée s’il veut espérer se faire connaître très vite de toutes les catégories de consultants.

En effet, ces derniers se laisseront plus facilement séduire par les professionnels en voyance membre de ce genre d’organisation, plutôt que pour un voyant exerçant par exemple anonymement, ou travaillant à son propre compte. Encore un long chemin donc pour celui qui veut épouser cette vocation de devenir praticien en voyance, mais un long chemin qui semblera certainement bien court pour celui qui y est déjà prédestiné.

Horoscope gratuit par mail

Recevez chaque jour par mail votre horoscope du jour ainsi que des conseils pour mieux réussir votre journée ou pour faire face aux évènements qui vont se présenter à vous. Notre horoscope du jour est réalisé par un astrologue professionnel. Il est totalement gratuit et sans aucune obligation.
M’inscrire