Proto-horoscope et horoscope contemporain : leurs différences ?

Proto-horoscope et horoscope contemporain : leurs différences ?

L’horoscope d’aujourd’hui n’est pas toujours ce qu’il a été auparavant. Avec le temps, il n’a cessé d’évaluer avec l’évolution de son support. Il est surtout devenu plus accessible à la différente couche de la société. Ce qui a causé quand même pas mal d’inconvénient. En effet, il est devenu un produit commercial où tous les simples journalistes se prétendait d’être astrologue pour tenter d’imiter le travail fourmilière des astrologues. Avec le succès sans cesse croissant de l’horoscope, il a attiré du monde. Actuellement, on assiste à la présence massive des horoscopes dans les journaux, magazines et autre support médiatiques. Cette présence abusive a nui petit à petit au métier d’astrologie. Si auparavant l’horoscope ne s’adressait pas un groupe de personne ayant le même signe astrologique, il l’est désormais actuellement. Avant, l’horoscope, sur une période donnée, s’adressait à tout le monde sur un sujet d’ordre général qui concerne tout le monde comme la météo.
L’horoscope depuis Kepler jusqu’à aujourd’hui
Kepler n’était pas officiellement à l’origine de l’horoscope, mais c’est travaux sur l’astrologie a inspiré beaucoup de sympathisant jusqu’à aujourd’hui. Plus de cinquantaines de thèses ont été établies entre le seizième et dix-septième siècle. Sa prédiction, à cette époque, s’est fondée sur la météorologie. Il émettait également des critiques sur la pratique de l’astrologie de l’époque. Beaucoup de questions se posaient déjà également si Kepler faisait réellement de l’horoscope. L’horoscope tel que nous la connaissons aujourd’hui n’était pas encore ce qu’il était il y a un demi-siècle. Ce brusque changement survenu dans ce milieu était accompagné par le bouleversement médiatique dans le monde l’information et de la communication.
L’horoscope d’aujourd’hui
L’horoscope actuel est surtout marqué par le groupement de toutes les personnes ayant le même signe astrologique. Le destin est donc plus ou moins le même pour ces gens là. Le temps entre lequel l’horoscope est valide est aussi variable. Des astrologues optent pour les horoscopes journaliers alors que d’autres optent hebdomadaire ou mensuel voir même annuel. Cette différence s’adapte aux différents supports médiatiques. Les journaux quotidiens font le choix des horoscopes quotidien. Les magazines qui ne paraissent qu’une fois par semaine ou par mois choisissent évidemment l’horoscope hebdomadaire et mensuel.
L’horoscope : devenu un produit de commerce
La vulgarisation de l’horoscope a causé pas mal de soucis au vrai professionnel du métier. En effet, comprenant l’intérêt financier de cette activité, beaucoup de personnes n’ayant aucune formation et expérience nécessaire se sont mises à pratiquer cet art divinatoire. Cette prise d’engouement a en quelque sorte fini par nuire l’image de l’astrologie. Que se soit dans les journaux, les magazines, à la télévision ou sur Internet, la concurrence se fait rage. On n’imaginait même pas il y un quart de siècle que lire l’horoscope allait devenir une obligation quotidienne pour certain avant de partir au travail.
L’horoscope : une habitude ou une vraie croyance
Bien que tout le monde connaît presque son signe astrologique et lise ou écoute de temps en temps ce que racontent les médias à propos de leur journée. Pas mal de gens ne font qu’écouter ou lire sans vraiment faire attention ou y croire. Cette mauvaise habitude relance de temps en temps le débat autour de l’astrologie entre les praticiens et les non habitués. Sur http://www.horoscope.fm, nous vous mettons en contact avec de vrais astrologues pour vous épauler dans votre choix. Vous saurez le vrai pouvoir de l’horoscope dans la réalité.

Horoscope gratuit par mail

Recevez chaque jour par mail votre horoscope du jour ainsi que des conseils pour mieux réussir votre journée ou pour faire face aux évènements qui vont se présenter à vous. Notre horoscope du jour est réalisé par un astrologue professionnel. Il est totalement gratuit et sans aucune obligation.
M’inscrire